dimanche, mai 01, 2016

.




la question est



















comment attrape-t-on mentalement

quelque chose que l'on cherche

à saisir


trouver 

un chemin 
qui me convienne



un langage vertical

de saules et de peupliers

de roseaux et d'aigre menthe






les phénomènes 

qui sont pour les autres 

des déviations 

constituent pour moi 


les données qui 

déterminent mon chemin

































.
.



On peut comparer 
le résultat de son travail 















à celui d'un herbier 
mais photographique










Dans la préface de son livre 

Wundergarten der Natur

Blossfeldt écrit :



Les documents imagés parlent d'eux-mêmes. 

Mes documents sur les plantes 
doivent participer au rétablissement 
du lien avec la Nature. 

Ils devraient réveiller 
à nouveau le sens pour la Nature, 

indiquer les trésors riches 
dans la nature et favoriser l'observation 
de notre faune locale. 








































.
.




Primavera

















Sarà un volto chiaro.
S'apriranno le strade
sui colli di pini
e di pietra….
I fiori spruzzati
di colore alle fontane
occhieggeranno come
donne divertite: Le scale
le terrazze le rondini
canteranno nel sole.

Cesare Pavese
































.
Model : Black Round Cocotte

Type : casserole
Manufacturer : Staub
Origin : France
Material : cast iron


*


Le collectionneur se plaît à susciter un monde non seulement lointain et défunt mais en même temps meilleur ; un monde où l’homme est aussi peu pourvu à vrai dire de ce dont il a besoin que dans le monde réel, mais où les choses sont libérées de la servitude d’être utiles. W.B.

























.
.



Albert Marquet 

Persienne verte

1944-1946














parallèlement

des lamelles mobiles de bois 

disposées en claire-voie 



protéger 

une fenêtre du soleil 

de la pluie 

ou de régler la lumière 

tout en laissant 

pénétrer un peu d'air à 

l'intérieur






























.
.




Prenons les six journées 
de la Genèse comme  image 

















pour représenter ce qui, en fait, 
s’est passé en quatre milliards d’années.

Une journée représente donc 
environ six cent soixante millions d’années.

Notre planète est née le Lundi à zéro heure. 

Lundi, 
mardi et mercredi jusqu'à midi,
la Terre se forme.

La vie commence mercredi midi, 
et se développe dans toute sa beauté organique 
pendant les trois jours suivants.

Samedi à quatre heures de l’après midi seulement, 
les grands reptiles apparaissent.

Cinq heures plus tard , 
à neuf heures du soir, lorsque les séquoias sortent de terre, 
c’est le tour des grands singes.

L’homme n’apparaît 
qu’à minuit moins trois minutes samedi soir


A un quart de seconde avant minuit, 
le Christ naît.

A un quarantième de seconde avant minuit, 
commence la révolution industrielle.

Il est maintenant minuit, 
samedi soir

et nous sommes 
entourés de gens qui croient 
que ce qu’ils font depuis un quarantième 

de seconde
peut continuer indéfiniment.



La fable tirée de la Genèse  
de David Brouwer

Nicola Odemann photography




























.
.



Silence 

















L’homme moderne a perdu l’option du silence. Essayez de stopper votre parole sous-vocale. Essayez d’obtenir dix secondes de silence intérieur. Vous rencontrerez un organisme résistant qui vous force à parler. William S. Burroughs.

































.
.



monde liquide

individu liquide

amour liquide















les mutations structurelles

du Marché contemporain exigent désormais

des individus

qu'ils soient


flexibles

sans attaches

perpétuellement mobiles


naissance de l'individu liquide


précaire

fugitif

connecté



cet homme sans liens

vient supplanter

l'homme sans qualités






l'homme liquide

apparaît avant tout comme

un individu en déficit de liaison

à laquelle se substitue désormais

la connexion

































.
.




Dans la société moderne liquide, 
tous les individus vivent dans la crainte 
permanente de rater le prochain changement, 

















d'être pris 
en flagrant délit de sieste, 

de rester à la traîne, 
de devenir eux-mêmes obsolètes.



La vie liquide est le triomphe du consumérisme. Tout, y compris l'homme, devient objet de consommation, avec une date de péremption au-delà de laquelle l'objet aussi bien que l'individu deviennent jetables. Comme l'amour qui s'inscrivant dans la durée est rejeté au profit de l'instantanéité du désir désormais revendiqué. Comme le savoir, dès lors que l'intelligence est définie comme celle d'un missile qui apprend en cours de route et doit oublier ce qu'il savait à chaque nouveau renseignement. Autant d'applications concrètes décrites avec humour qui font comprendre, comme en se jouant, le concept de liquidité.

Mais l'auteur ne se contente pas de décrire la société en voie de liquéfaction avancée, il cherche des pistes pour imaginer un avenir plus vivable. Difficile, on s'en doute, dans un monde embarqué dans l'express de la mondialisation.




Zigmunt Bauman est né en Pologne, en 1925. Il a enseigné la philosophie et la sociologie à l'université de Varsovie avant d'être chassé de Pologne en 1968 lors des persécutions antisémites. A partir de 1971, il a enseigné la sociologie à l'université de Leeds, dont il est professeur émérite. Son oeuvre critique et éthique exerce une profonde influence sur les nouvelles générations.


Vivre 
dans la  modernité liquide 
entretien avec Zygmunt Bauman 
































.


.


plante 

herbacée 

vivace




















de la famille des Liliacées


les petites fleurs 

blanches et odorantes

en forme de clochettes

sont groupées en grappes



brin de muguet




cueillir 
du muguet

aller 
au muguet 




le frivole plissage 
avait des clochettes comme celles du 
muguet




son hésitation 
entre les diverses jeunes filles 
de la petite bande

































.

.


1

velouté glacé

les paramètres célestes
sur une surface limitée














sauver les phénomènes

reconsidérer la force

choisissez

rêvez



à l'origine

il n'y avait ni est ni ouest

danse

calligraphie

lettre poésie musique

rien de belliqueux 

ici




on-voit-tout-sous-le-blanc

géométrie des lieux

conditions météo

la petite et étincelante grenouille dort sur les miroitements



l'eau existe 

peut-être captive




le besoin 
et la nécessité


j'appelle 
sans cesse au désordre

































.
Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage.
Henri Michaux , Face aux verrous.
Du "Dao" originel
du commencement du réel
des signes célestes
des formes terrestres
des règles saisonnières
de l'examen des choses obscures
des esprits essentiels
de la chaîne originelle
de l'art du maître
des évaluations fallacieuses
de l'équivalence des moeurs
des résonances du "Dao"
de l'inconstance des choses
des paroles probantes
de l'utilisation des armes
montagne de propos
forêt de propos
du monde des hommes
du devoir de se cultiver
de la synthèse ultime


"ô le plus violent paradis"

Libellés

" " * & 12 14 3X3 4 5 64 8 A.a.H A.L. A.R7 A7 A9 AB Aboulafia Abruzzo Actis Adrénaline AgnèsMartin Agrafe et boite Air du temps Albiach Alchimie Alechinsky Alferi Anaphore Anaximandre André Breton André du Bouchet André Velter Andy Goldsworthy animation Annick Ranvier Annonciations AP Aphaïa Aram Saroyan Arbres Arseguel Art sacré ARTHAUD Ashbery Avec Avent B B.Celerier Bachmann Bandeaux Barry Lopez Barthes Bashô Bataille Battala Beaufortain Beckett Benedetto Benveniste Bergounioux Bhattacharya Bibliothèques Bimot BioMobiles Biopsies Bishop Bivouac Blackburn Blanc Blanchot Blau Duplessis Bleu Bochner boisflotté Borges Bouddha Bozier Briciole Broodthaers Bryen Butor C C.C C.Olson café Campo Cantos Captures Carl Andre carnet Carson Carte postale Cartes et globes Casas cavernes Cazier cequej'aime Cerbelaud cercles Cézanne Champs Chants et Poésies Char Chemins ChenZhen Chladni Choeur Chômei Christian Dotremont christo Chu-Ta Ciel Ciel profond Cioran citations Claude Favre Claude Simon Cole collages Collines Côme Cortazar Cravan Creeley Cummings cut Cut 1 CyT Dada Danse Dao Dates De Vries Deleuze délires Denis Roche Derrida Déserts Désir Dextre Diable Dickinson Divers Domerg Duchamp Duncan Duvauroux E E.E. EAIO écart énigme Echenoz échos Echos L.A. Eco Ecosse écritures Edmond Jabès elle Elles Ellul encres et musique Encres et peintures EnSof essais Etel Adnan Etna Eucharistie évangile Eventail Exergue F.A. faits FAJ Faune Fayçal feu Films FiniSol Finkielkraut FIVE Flore Foligno Fractales Fragme Fragments François Cheng Fuji G.C.L. G.Luca Gary Snyder GB GEGO Genji Giovannoni Girard Giroux Gizzi GMH Gobenceaux Godard Goethe Gongora Grâces Gramm Guesdon H H.D. Hadot Haenel haïku Hamish Fulton Hamon Hegel Heidegger Henri Michaux Henri Thomas Herbes Heures hexagrammes Hikmet Hillesum Hiroshi Yoshida Hocquard Hölderlin Houellebecq Hubin Huguenin Hymnes orphiques I remember I.P-B. il Illuminations ilya imperceptible Impresses Index Infini Infinitif Insectes installation Internet Irwin Ishihara Issa italiques Ivsic J-P Michel J.J.F.W. J.J.U. Jakobson Jardin Jean jean Daive Jesuis jeu JHN Jirgl John Cage Jouffroy jour jour17 Journal Jours jours17 Juarroz Jullien Kafka Kapoor Kawara Kay Ryan Kenneth White Kerouac Kiarostami Koons Koshkonong Kosuth KOUA L.D. L.R.des Forêts La Croix La parole de l'autre La vie de la montagne labyrinthe lac Lacs Laforgue Larry Eigner Laugier Laurent Margantin Le Clézio Le Livre Le poème Lectures Lee Ufan Leibovici Leili Anvar Les eaux Les empereurs Les fils Les oiseaux Lespiau Lessing Lexie lieux Lieux-source Ligne7 lignes Lionel André éclats Lionel André éditions Lionel André encres Lionel André photographies Lionel André randonnées listes LOGOS London Lorand Gaspar Lorenzo Menoud Louise Bourgeois LSDS Lus & Mus Lyn Hejinian Lynn Schwartz M M.Caron M.Craig-Martin Macedonio Fernandez Machado Maestri Maggiore Mains Mallarmé Malrieux Mandalas Mandelstam Manifeste Manzoni Marcheurs Marelle Martin Ziegler Masao Yamamoto Mauguin MCH MDOU mémoire Merci messages Métaphysique Metro micro Miura ori Monosyllabes Montagnes et Glaciers Montagnes poèmes Montaigne Montale Moore mots mp3 Murs et Fenêtres Muscle Musique Nancy Napoli Nathaniel Tarn Nature Nauman Neiges Nerval neuf Niedecker Nietzsche nOmbres Notes-Book Novalis Novarina Nuages Nuits O.Pé Objets d'Amérique Octaèdre ODSI Olivier Cadiot Opalka Oph. Oppen Oraison Orcia Orwell Oscarine Bosquet P.B.Shelley P48 P99 palimpseste Palmer Paolo Icaro Parant parfum Parian Paris Parlant Parménide Paroles particules Pascal Paul Celan Paysages Pêche peintures numériques L.A. peirce Pennequin Penone Perec performance Pessoa peut-être Ph.Beck Phi Philippe Grand Philippe Sollers Photographes Phrases Pierres Pierrette Bloch Pin Pizarnik Plagiat Platon Pleynet Politikos pommes Ponge Promenade Proust PUB puiser Qualia Quignard R.G.Lecomte R.M.I R.M.T. Rae Armantrout Range Raphoz Raven RD Refuges et cabanes Renaud Camus René Daumal Revenir Reverdy Rexroth Reznikoff Richard Long Rilke Rimbaud Robert Barry Robert Filliou Robert Hainard Robert Lax Rochery Roger Ackling Roman Rome Roses Rothenberg Rothko Roubaud Roud Routes Rouzier Royet-Journoud Rueff Rûmî Ruscha Ryner Ryoko Sekiguchi s Saigyo Sam Francis Samivel Sangral Sans Titre Santoka Sator Sculptures Sculptures Photographies L.A. Sel Seneca Shitao Shiva Shônagon SI signal Signes Signets Sikelianos Silesius Silliman Simmel Simon Cutts Situation Sivan six Ski soleil Sommeil Sons Sor Juana Sôseki Soto Soulages Souligne Sous le Pas SPiced Spinoza Squires Stéfan Stein Stromboli Structure Suchère Suel suite Sun Tzu Suso Swensen T T.S.Eliot Tabarini TAOPY Tardy Tétralemme TEXTES Thé Théorie Tholomé Tissu TN Todtnauberg TOPOS Toscane TouT Traces Traduire Trains Triste époque Tsvetaeva Tweets Typoésie Ulysse V.P. vazquez VE Venise Vésuve Vézelay Vico Victoria Hanna Vidéo Vilgrain Voies Volut Vous Voyelles Vulcano W W.I.P. Wable Wagô Waldrop Wallace Stevens WB WBY wcw webasso Webcams WilliamBlake Windows Wolfgang Laib Woolf Xu Xiake Y.B YDM Zagdanski ZANZOTTO Zeit Zéno Bianu Zukofsky

Archives du blog