jeudi, mai 06, 2010

L'enfer de Saint Brendan
.
Eyjafjallajökull
°
C'est la vision d'un volcan arctique en pleine éruption qui se trouve décrite dans les navigations de saint Brendan, et qui inspira encore ces détails très réalistes au narrateur
:
" Le grand vent épand la fumée puante loin dans les airs, jusque sur les pèlerins : tantôt ils l'évitent, tantôt ils la subissent. " Et plus loin : " Maintenant la fumée s'évanouit, le mont se découvre, on voit l'Enfer tout béant : l'enfer jette feu et flamme, poutres ardentes et ferrailles, poix et soufre jusqu'au nues, puis tout retombe dans le gouffre. "
°
En 1785, l'Askja (Islande ) dégorgea 1 milliard de mètres cubes de matières soit quarante fois plus que le Vésuve en 1794. En 1947 le champignon du Hekla ( Islande ) est monté jusqu'à près de 30 kilomètres d'altitude !
On conçoit donc que dés la fin du XII siècle un moine de l'abbaye de Clairveaux nommé Herbert ait pu écrire que le cratère de l'Etna qui passait aussi pour une porte de l'enfer n'était en réalité qu'un " misérable fourneau comparé au formidable feu de l'Islande ".
Volcans sous-glaciaires
.
°
Les plus grands édifices volcaniques d'Islande sont recouverts de glace, ce sont des volcans sous-glaciaires. Leurs éruptions provoquent la fusion d'une grande quantité de glace et de neige et donnent naissance à d'importantes coulées de boue, appelées " Jökullhlaup " en islandais. Le flot de boue et de cailloux peut-être énorme. Il dévale à grande vitesse les pentes, emportant tout sur son passage. On a mesuré des débits de 100 mille mètres cubes par seconde. Un Jökullhlaup est beaucoup plus dangereux qu'une coulée de lave
.
Il existe trois volcans de ce type en Islande
:
Le Grimsvötn, le plus grand de ces volcans, est caché sous l'épaisse calotte glaciaire du Vatnajökull. Entre le XVIII siècle et 1934, il avait un réveil toutes les 9 à 12 années. Depuis cette date, les coulées de boue sont émises tous les 4 à 6 ans, la dernière date de 1972
.
Le Katla sous-glaciaire lui aussi, se situe dans le Myrdalsjökull. Il a des réveils à peu près deux fois par siècle, dix sept éruptions durant les 1100 dernières années.
Ses Jökullhaups sont parfois énormes et en 1918, un bloc de 400 mètres cubes a été entraîné par la coulée boueuse sur près de 14 kilomètres ; cette dernière avait un débit équivalent à celui de l'amazone
.
Enfin le Eyjafjallajökull est le plus modeste des trois. Il est situé à l'ouest du Katla. Sa dernière éruption date de 1821.

Saga


On hissa les voiles et l'on gagna la haute mer.

Le vent se mit à souffler plus fort ; le temps devint âpre et propice et

le vaste navire vogua sur les flots. Alors Egill dit :

" Terrible et sans relâche le souffle furieux de la tempête

de son ciseau mordant travaille

les flots glacés, devant la proue,

sur le chemin que parcourt le bateau.

Le vent glacial sans pitié

assaille l'embarcation

de coups impétueux

par-dessus l'étrave..."

Egill Skallagrimsson

Cartographie du volcan
.





Des volcans mal endormis expulsant d'un coup à quarante kilomètres de hauteur un torrent vertical de flammes et de scories. Un sol fendillé où fusent des jets de vapeur à haute pression. Une espèce de fougue primordiale des eaux, du vent, des nuages, des couleurs projetées à l'état pur sur le ciel et les horizons : noirs, ocres, soufre, pourpre, verts de cuivre, d'athanors, de pierres philosophale.
Vers le centre l'Ile repose encore sous les boucliers de glace des vieux Trôlls. A l'entour le silence poignant des laves ; des dizaines de vallées de Josaphat, des foules pétrifiées. Puis les landes semées de lacs hyperazuréens où se posent et nagent les cygnes de Délos, des canards sauvages, cent espèces aquatiques. Ils y froissent le reflet neigeux des Snaefells. A la côte, l'océan s'effondre avec tonnerre sur des plages peintes de nuances éclatantes ou funèbres, bat et contrebat des promontoires tourbillonnants d'oiseaux. Au fond des fjords les phoques se chauffent au soleil parmi les herbes longues et les nids d'eiders. Les saumons giclent sur le dos des cascades et les hommes tirent de la mer des collines de poissons, des montagnes de baleines. Telle est encore l'Islande qu'ont épousée voici plus de mille années Ingolfur Arnarson, et les autres
.
Samivel, l'or de l'islande,
Arthaud

La lenteur et la pesanteur de plomb à Saturne
la lumière et l'éclat de l'étain à Vénus
à Jupiter la résistance de l'airain
eau
encens
fleur
plomb
cuivre écailles ou écorce
formule de l'écrevisse et alphabets magiques
amas de terre frissons arc et bois
.
Terre Soleil Air
me voilà libre et solitaire !
forces centrifuges du feu serpentin
vérité bifoliée
salve du vieil arbre sur la pierre
étude étudie studio studio continuellement
maintes maintes et maintes
saintes choses
.
.
moi la sagesse j'ai pour demeure la prudence
j'ai découvert la science de l'opportunité
.
élargis l'espace de ta tente
.
il est tout et en tous
.
la flexibilité s'approche pour embellir la fermeté
la fermeté partielle s'élève pour embellir la flexibilité
il est bénéfique de se rendre quelque part
pas trop loin
.
c'est la parure céleste
la stabilité par la civilisation est la parure de l'humanité
.
observez la parure céleste pour voir le changement des saisons
observez la parure de l'humanité pour développer le monde
.
la lune le sommeil et le soleil le rire
car c'est lui le soleil qui égaie la pensée humaine
et le monde infini
.
J'ai pétri de la boue et j'en ai fait de l'or. ( Baudelaire )

Le Grand Oeuvre

Allégorie du Grand Oeuvre comme " mont des philosophes ",
gravure illustrant la cabala, speculum artis et naturae,
in alchymiae de S. Michelspacher, 1916
.
Le Grand Oeuvre se présente comme un parcours initiatique d'ordre spirituel par lequel s'effectue la palingénésie de l'individu et de la matière
.
La connaissance de l'influence des astres et des planètes, la maîtrise des éléments et la transformation des métaux vils en or : telles sont les tâches de l'alchimie
.
Le phénix symbolise l'or philosophal né des noces entre le principe corporel, actif masculin ( le soleil ) et le principe psychique, récepteur et féminin ( la lune ). Il est aussi une métaphore des vapeurs ( ou esprits ) qui montent vers la tête de l'alambic pendant la cuisson
.
Le temple de la connaissance initiatique est situé dans une grotte des entrailles de la Terre. Cette iconographie est empruntée à celle de l'arbre sacré de la tradition hermétique et néoplatonicienne
.
Sur les degrés de l'escalier sont inscrits les noms des différentes phases de l'Oeuvre alchimique : calcination, sublimation, solution, putréfaction, distillation, coagulation, teinture.

Formule de l'écrevisse et alphabets magiques

Les livres d'Hermès Trismégiste ont joui d'une grande autorité pendant les premiers siècles de l'Église. Les docteurs chrétiens en invoquaient souvent le témoignage avec celui des Sibylles, qui avaient annoncé la venue du Christ aux païens pendant que les prophètes l'annonçaient aux Hébreux : " Hermès, dit Lactance, a découvert, je ne sais comment, presque toute la vérité. " On le regardait comme une sorte de révélateur inspiré, et ses écrits passaient pour des monuments authentiques de l'ancienne théologie des égyptiens
...

Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage.
Henri Michaux , Face aux verrous.
Du "Dao" originel
du commencement du réel
des signes célestes
des formes terrestres
des règles saisonnières
de l'examen des choses obscures
des esprits essentiels
de la chaîne originelle
de l'art du maître
des évaluations fallacieuses
de l'équivalence des moeurs
des résonances du "Dao"
de l'inconstance des choses
des paroles probantes
de l'utilisation des armes
montagne de propos
forêt de propos
du monde des hommes
du devoir de se cultiver
de la synthèse ultime


"ô le plus violent paradis"

Libellés

" " * & 12 14 3X3 4 5 64 8 A.a.H A.L. A.R7 A7 A9 AB Aboulafia Abruzzo Actis Adrénaline AgnèsMartin Agrafe et boite Air du temps Albiach Alchimie Alechinsky Alferi Alina Reyes Anaphore Anaximandre André Breton André du Bouchet André Velter Andy Goldsworthy animation Annick Ranvier Annonciations AP Aphaïa Aram Saroyan Arbres Arseguel Art sacré ARTHAUD Ashbery Avec Avent B B.Celerier Bachmann Bandeaux Barry Lopez Barthes Bashô Bataille Battala Beaufortain Beckett Benedetto Benveniste Bergounioux Bhattacharya Bibliothèques Bimot BioMobiles Biopsies Bishop Bivouac Blackburn Blanc Blanchot Blau Duplessis Bleu Bochner boisflotté Borges Bouddha Bozier Briciole Broodthaers Bryen Butor C C.C C.Olson café Campo Cantos Captures Carl Andre carnet Carson Carte postale Cartes et globes Casas cavernes Cazier cequej'aime Cerbelaud cercles Cézanne Champs Chants et Poésies Char Chemins ChenZhen Chladni Choeur Chômei Christian Dotremont christo Chu-Ta Ciel Ciel profond Cioran citations Claude Favre Claude Simon Cole collages Collines Côme Cortazar Cravan Creeley Cummings cut Cut 1 CyT Dada Danse Dao Dates De Vries Deleuze délires Denis Roche Derrida Déserts Désir Dextre Diable Dickinson Divers Domerg Duchamp Duncan Duvauroux E E.E. EAIO écart énigme Echenoz échos Echos L.A. Eco Ecosse écritures Edmond Jabès elle Elles Ellul encres et musique Encres et peintures EnSof essais Etel Adnan Etna Eucharistie évangile Eventail Exergue F.A. faits FAJ Faune Fayçal feu Films FiniSol Finkielkraut FIVE Flore Foligno Fractales Fragme Fragments François Cheng Fuji G.C.L. G.Luca Gary Snyder GB GEGO Genji Giovannoni Girard Giroux Gizzi GMH Gobenceaux Godard Goethe Gongora Grâces Gramm Guesdon H H.D. Hadot Haenel haïku Hamish Fulton Hamon Hegel Heidegger Henri Michaux Henri Thomas Herbes Heures hexagrammes Hikmet Hillesum Hiroshi Yoshida Hocquard Hölderlin Houellebecq Hubin Huguenin Hymnes orphiques I remember I.P-B. il Illuminations ilya imperceptible Impresses Index Infini Infinitif Insectes installation Internet Irwin Ishihara Issa italiques Ivsic J-P Michel J.J.F.W. J.J.U. Jaccottet Jakobson Jardin Jean jean Daive Jesuis jeu JHN Jirgl John Cage Jouffroy jour jour17 Journal Jours jours17 Juarroz Jullien Kafka Kapoor Kawara Kay Ryan Kenneth White Kerouac Kiarostami Koons Koshkonong Kosuth KOUA L.D. L.R.des Forêts La Croix La parole de l'autre La vie de la montagne labyrinthe lac Lacs Laforgue Larry Eigner Laugier Laurent Margantin Le Clézio Le Livre Le poème Lectures Lee Ufan Leibovici Leili Anvar Les eaux Les empereurs Les fils Les oiseaux Lespiau Lessing Lexie lieux Lieux-source Ligne7 lignes Lionel André éclats Lionel André éditions Lionel André encres Lionel André photographies Lionel André randonnées listes LOGOS London Lorand Gaspar Lorenzo Menoud Louise Bourgeois LSDS Lus & Mus Lyn Hejinian Lynn Schwartz M M.Caron M.Craig-Martin M.Trinité Macedonio Fernandez Machado Maestri Maggiore Mains Mallarmé Malrieux Mandalas Mandelstam Manifeste Manzoni Marcheurs Marelle Martin Ziegler Masao Yamamoto Mauguin MCH MDOU mémoire Merci messages Métaphysique Metro micro Miura ori Monosyllabes Montagnes et Glaciers Montagnes poèmes Montaigne Montale Moore mots mp3 Murs et Fenêtres Muscle Musique Nancy Napoli Nathaniel Tarn Nature Nauman Neiges Nerval neuf Niedecker Nietzsche nOmbres Notes-Book Novalis Novarina Nuages Nuits O.Pé Objets d'Amérique Octaèdre ODSI Olivier Cadiot Opalka Oph. Oppen Oraison Orcia Orwell Oscarine Bosquet P.B.Shelley P48 P99 palimpseste Palmer Paolo Icaro Parant parenthèse parfum Parian Paris Parlant Parménide Paroles particules Pascal Paul Celan Paysages Pêche peintures numériques L.A. peirce Pennequin Penone Perec performance Pessoa peut-être Ph.Beck Phi Philippe Grand Philippe Sollers Photographes Phrases Pierres Pierrette Bloch Pin Pizarnik Plagiat Platon Pleynet Points Politikos pommes Ponge Promenade Proust PUB puiser Qualia Quignard R.G.Lecomte R.M.I R.M.T. Rae Armantrout Range Raphoz Raven RD Refuges et cabanes Renaud Camus René Daumal Revenir Reverdy Rexroth Rey Reznikoff Richard Long Rilke Rimbaud Robert Barry Robert Filliou Robert Hainard Robert Lax Rochery Roger Ackling Roman Rome Roses Rothenberg Rothko Roubaud Roud Routes Rouzier Royet-Journoud Rueff Rûmî Ruscha Ryner Ryoko Sekiguchi s S.Tesson Saigyo Sam Francis Samivel Sangral Sans Titre Santoka Sator Sculptures Sculptures Photographies L.A. Sel Seneca Shitao Shiva Shônagon SI signal Signes Signets Sikelianos Silesius Silliman Simmel Simon Cutts Situation Sivan six Ski soleil Sommeil Sons Sor Juana Sôseki Soto Soulages Souligne Sous le Pas SPiced Spinoza Squires Stéfan Stein Stromboli Structure Suchère Suel suite Sun Tzu Suso Swensen T T.S.Eliot Tabarini TAOPY Tardy Tarkos Tétralemme TEXTES Thé Théorie Tholomé Tissu TN Todtnauberg TOPOS Toscane TouT Traces Traduire Trains Triste époque Tsvetaeva Tweets Typoésie Ulysse V.P. vazquez VE Venise vertical Vésuve Vézelay Vico Victoria Hanna Vidéo Vilgrain Virgule Voies Volut Vous Voyelles Vulcano W W.I.P. Wable Wagô Waldrop Wallace Stevens WB WBY wcw webasso Webcams WilliamBlake Windows Wolfgang Laib Woolf Xu Xiake Y.B YDM Zagdanski ZANZOTTO Zeit Zéno Bianu Zukofsky

Archives du blog