vendredi, avril 30, 2010

Ogni tremito del polso

je fais mon chemin vers le soleil selon ses oeuvres
ma main au pavillon de mon oreille
pour mieux l'entendre
.
Le vent se réchauffe versant Italie
enveloppé d'un cortège de nuages
avec elle
chaque tremblement du pouls,
l'auguste règle de l'amour introublé
.
ogni tremito del polso,
l'augusto cànone dell'amore incommosso
.

Luna

grande déesse archaïque protectrice des rythmes naturels
et des arts occultes,
croissant placé sur le front d'Isis,
mutabilité et mystère
figure de la Vierge Marie
.

Le quinze avril dernier,
le mince croissant de lune a rencontré le couple Mercure-Vénus
.
Les planètes peuvent être bénéfiques, comme Jupiter et Vénus,
néfastes comme Saturne et Mars,
ou neutres comme Mercure
.
pas un bruit
pas un souffle
sur la tête
rien que l'air chaud
fleurs
du langage
du livre des voix
l'eau de vie pour le reste des jours
avec Cristina et son Tigre
je vais sous les nuages,
parmi les cerisiers si légers que presque absent déjà
.

Correspondances

S'il n'en reste qu'un, je serai celui-là. J'affirme donc tranquillement, et, s'il le faut, contre la planète entière, que rien n'est plus merveilleux pour l'homme que d'être dans un entier repos, sans passion, sans affaire, sans divertissement, sans application. Il sent alors son être, sa sérénité, sa capacité, sa liberté, sa jouissance, sa plénitude. Immédiatement, il sortira, du fond de cet être, l'amusement, la lumière, la joie, la gaieté, la reconnaissance, l'espoir
.
Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse s'élancer vers les champs lumineux et sereins ; celui dont les pensées, comme des alouettes vers les cieux le matin prennent un libre essor, - qui plane sur la vie, et comprend sans effort le langage des fleurs et des choses muettes
!
Corot, jardin Boboli
.
Avec Philippe Sollers, le secret folio 2687 /P. 122
et Baudelaire, élévation ( 15/20)
Léonard de Vinci, Léda, 1505-1507
Florence, galleria degli Uffizi
.
Léda, dont le nom signifie " femme ", est la Grande Mère qui donne naissance à l'oeuf cosmique, ici représenté par les deux couples de jumeaux
.
Les quatre enfants de Léda, Castor et Pollux ( symbole de concorde ) ainsi qu' Hélène et Clytmnestre ( symboles de la discorde ), représentent le principe néoplatonicien de la discordia concors ( " le désacord concordant " )
.
Le cygne est le principe fécondant sous l'aspect de Zeus
.
Ce tableau a été interprété comme une allégorie de la création musicale, fondée sur la doctrine orphico-pythagoricienne de l'harmonie des opposés
.

jeudi, avril 29, 2010

Lois
:
la poésie doit-être le fleuve pas forcément tranquillisant ni majestueux,
mais fertile
.
Vers la fin de la nuit à partir du milieu du mois de mai
la comète Tempel nous revient
.
Elle deviendra de plus en plus brillante et sera visible tout l'été.
Sa trajectoire traverse les constellations du Verseau et de la Baleine
.
La chaleur s'empare de la montagne devenue verte et blanche
le Signal Sud plie et replie la terre et le ciel derrière lui
donnant soleil à la peau de mon âme
.
Seul l'idéal présent produit le réel futur
dés la moindre lumière
il s'éveille
.
herbes-à-éternuer, à-cent-goûts, à-jaunir,
herbes-à-la-couture
lorsque coule le petit matin à l'appel du rayon de soleil
Grande-Fougère et Grande-Ortie
mon lieu de naissance au-delà
des grands chemins parfumés
je suce le sel des langues
et saute à l'aise de l'une à l'autre
herbes-à-la-meurtrie , à- l'esquinancie, à-mille-florins
en tout endroit du jour
aussi loin que sèche le vent
que la pluie ruisselle et que l'eau déborde
le défaut de sens premier est divin
La comète K5 Mc Naught
se dirige vers le pôle céleste en traversant
les constellations du Cygne et de Céphée en mai
.
C'est une comète circumpolaire visible toute la nuit au printemps
.
Elle chuchote comme l'air des montagnes
mêlant mauve et mille-feuilles-aquatique.
La galaxie Cartwheel
ESO
350-40
.

Une lenticulaire
à environ 500 millions d'années lumière
dans la constellation du Sculpteur de l'hémisphère austral
.
Elle est entourée d'un anneau de
150 000 années lumière de diamètre,
composé d'étoiles jeunes et brillantes
.
Ils représentent les archétypes de la réalité, les dimensions du temps et de l'espace ainsi que toutes les pensées contenues dans l'esprit de Dieu
.
LES NOMBRES
.
UN
la cause première
DEUX
l'opposition
TROIS
la synthèse
QUATRE
l'ordre matériel
CINQ
l'homme et la vie
SIX
la perfection cosmique
SEPT
la sagesse
HUIT
la fortune
NEUF
le sacré
DIX
le divin
DOUZE
l'éternel retour
TRENTE-TROIS
l'accomplissement
.

mercredi, avril 28, 2010

Piero della Francesca, la flagellation de Jésus-Christ, 1450-1460
Urbino, Galleria Nazionale delle Marche
.
Les philosophes pytagoriciens concevaient la structure de l'univers d'un point de vue mathématique selon le nombre d'or, pour l'esthétique classique, ce nombre devint le fondement même de l'art, entendu comme mimesis ( " imitation " ) de la création divine
.
La hauteur de la figure de Jésus-Christ a une signification ésotérique en ce qu'elle correspond à la taille traditionnellement attribuée au Rédempteur : 178 cm
.
Le nombre d'or est tenu pour l'expression arithmétique de la lumière divine.
Piero della Francesca l'utilise comme le principe organisateur de l'espace
pictural et il en fait le " chiffre " de la nature mystique de Jésus-Christ.

Titre exergue début et fin

Le Secret
.
Une fois parvenu à ce point, arrête toi et
ne te préoccupe plus de rien. La raison n'a
plus de pouvoir ici. Quand elle arrive à
l'océan, elle s'arrête, et même le fait de s'arrêter
n'existe plus pour elle.
RÛMÎ
.
J'ai atteint mon désir : un après-midi de pluie et d'ennui, la solitude, le silence, l'espace ouvert à perte de vue devant moi, l'herbe, l'eau, les oiseaux
...
Je lève la tête. Légers nuages blancs déchirés sur fond noir. Les étoiles sont là, fixes, intenses, discrètes
.
Philippe Sollers
le secret, Folio 2687
Sous le pas avec les traités et les poèmes
.
Un homme noble partit vers un pays lointain pour y recevoir un royaume
et s'en revint
.
Est touchée par ces paroles une grande partie de l'écriture
de l'écriture sainte
.
Oeil Oreille Langue Main Pied
tout cela l'écriture le prend comme le vieil homme
Terrestre Extérieur Ennemi Servile
.
L'autre homme c'est l'homme intérieur
Céleste Ami Jeune et Noble
un homme nouveau
Un pas de toi,
c'est la levée des nouveaux hommes et leur en- marche
.
Il veut bonté et incline vers bonté
vers la bonté qui plane en elle même
indemne de ceci et de cela
Cicéron et Sénèque disent qu'il n'est pas d'âme rationnelle sans Dieu
.
semence de poirier se développe en poirier
du pommier en pommier
du noyer en noyer
semence de Dieu en Dieu
nous sommes tous issus de la même semence dorée !
la semence de Dieu est en nous
.
Un homme noble partit vers un pays lointain pour recevoir un royaume
et s'en revint
.

mardi, avril 27, 2010

Un des plus grands écrivains de notre époque, Jorge Luis Borges, expose dans cet essai, issu d'une série de conférences, l'histoire et la doctrine du bouddhisme.
Oeuvre exhaustive : Borges examine les antécédents du bouddhisme et analyse les particularités de cette doctrine : le lamaïsme, le tantrisme et le bouddhisme zen.
Dans ce cours, Borges, grâce à son savoir universel, ne cesse de comparer les doctrines asiatiques avec les religions européennes. Son exposé est d'une profondeur et d'une clarté remarquables
.
folio
traduit de l'espagnol par Françoise Marie Rosset
La doctrine du Vedanta se résume en deux célèbres formules
:
Tat twam asi ( tu es cela ) et
Aham brahmasmi ( je suis Brahma )
.
Toutes deux affirment l'identité de Dieu et de l'âme, de soi et de l'univers
.
Les antécédents du bouddhisme, J.L.Borges et Alica Juardo
qu'est-ce que le bouddhisme
.
L.A. photographie, Luna, Cochette avril 2010
Si on compare la mystique chrétienne ou islamique à celle du bouddhisme, on notera entre elles les affinités suivantes : a) le mépris des schémas rationnels lorsqu'ils ne sont que des moyens ; personne ne pense que les nombreux volumes de la Somme Théologique puissent être l'équivalent de l'expérience de la vérité ; b) la perception intuitive, différente ce celle que peuvent fournir les sens ; c) la connaissance absolue, qui nous donne une certitude complète, que l'exercice de la logique ne peut réfuter ; celui qui la possède peut se passer de prémisses et de conclusions. Une fois maître de la vérité, le mystique s'aperçoit que l'opposition des contraires se fond d'une certaine façon dans une réalité supérieure ; il est donc aussi au-delà des valeurs de la morale courante. Quand saint Augustin écrivit : Aime et fais ce qu'il te plaît, peut-être voulut-il dire que l'homme qui est parvenu à l'amour divin est incapable de mal agir ; d) l'annihilation du Moi. Notre vie passée est absorbée dans le grand Tout ; la paix et le soulagement en sont la récompense immédiate ; e) la vision du multiple univers transformé en une unité ; f ) une sensation de félicité complète
.

Si nous considérons maintenant les traits qui les différencient, nous voyons que le bouddhisme se passe de toute relation personnelle avec un dieu, car c'est une doctrine essentiellement athée où il n'y a ni croyant ni déité. A l'inverse de ce qui marque le judaïsme et ses dérivations, le christianisme et l'islamisme, on note également l'absence de ces concepts pathétiques de faute, de repentir et de pardon. On n'atteint pas le satori par l'adoration, la crainte, la foi, l'amour de Dieu ou la pénitence ; il s'agit ici d'une discipline qui ne vise que la paix et élimine les émotions. Le maître Te-Shan ne pria jamais, ne demanda jamais le pardon de ses fautes, ne vénéra jamais l'image du Bouddha, ne lut jamais les écritures et ne brûla jamais d'encens. De tels actes étaient, à son avis, d'inutiles formalités ; seule l'intéressait l'incessante et l'intense quête mystique
.
J.L.Borges et Alica Jurado ; qu'est-ce que le bouddhisme ?
L.A. photographie, pommier , Cochette avril 2010
La vision du multiple univers transformé en une unité
une sensation de félicité complète
.

Rappelons les vers de W.Blake
:
To see a world in a grain of sand, / and a Heaven in a wild flower, / hold Infinity in the palm of your hand / and Eternity in an hour. ( Dans un grain de sable voir un monde / et dans chaque fleur des champs le Paradis , / faire tenir l'Infini dans la paume de la main / et l'Eternité dans une heure .)
°
L.A. photographie, Luna, Cochette, avril 2010
La compréhension intellectuelle de la doctrine du Bouddha n'est pas importante ; l'essentiel est une illumination intime, qui semble correspondre à l'extase. Souvenons-nous de la parabole hindoue du voyageur qui parcourt en été un désert et qui, croisant un autre voyageur, lui dit qu'il est mort de fatigue et de soif, et qu'il est à la recherche d'une source. L'autre lui indique le chemin. Cette indication n'apaisera pas sa soif et ne soulagera pas sa fatigue ; il faut pour cela que le voyageur parvienne lui-même à la source. Le désert est la naissance et la mort ; le premier voyageur est tout être vivant ; le second est le Bouddha ; la source est le Nirvana.
l'essence-ciel est une illumination intime
.

L.A. photographie,
chêne forêt de Mance, avril 2010
Pieuse, pure et belle,
tout a concomité vers
ce point où elle marche sur le
sentier de la Liffey foulant les
feuillets morts de la vie dont
le silence jusqu'ici a brillé
comme la sphère d'argent de
la pierre albâtros, cette fontaine
de Mantoue qui distille
sa musique alerte sur un ton
liquide d'odeurs soupir de
musc, Glouglouglou, c'était
très bon ma chère
.
J.J.F.W.
2964 /437
Pétales d'aubépine rendues au sol
.

L.A. photographie, Briey, avril 2010
Dormir à la belle eau,
tisonner le feu,
secouer la poussière de la terre,
et rêver à celle qui me donnerait
les ailes de ses boucles
au vent
.
J.J.F.W.
F. 2964 / P.437
On trouve chez Aristote et Spinoza au fond la même idée :
la joie, c'est l'accompagnement d'une affirmation.
Une affirmation libre : tout est facile.
La joie augmente et s'enrichit avec la répétition.
Dans la marche la joie est une basse continue
.



L.A. photographies,
autour du Plan d'eau, Briey, avril 2010



lundi, avril 26, 2010

il appartient à celui qui vit avec la plus haute intensité,
la vie complète se trouve dans l'esprit
.
je tourne mon regard vers le bien véritable,
heureux de mon propre fonds.
Mais ce fonds, quel est-il
?
Moi même et la meilleur part de moi-même
.
L.A. photographie, les Noyers, Briey, avril 2010


évidence absolue
face there to space here
face là-bas à Espace ici
.





L.A. photographies,
Briey en forêt, avril 2010



Epine-blanche Aubépine épineuse
poire-d'oiseau Senelles aubépine
feuilles plus ou moins divisées
fleurs odeur des amandes amères
.


Chemin des aubépines
.





L.A. photographies,
Briey, avril 2010





La haie formait comme une suite de chapelles qui disparaissaient sous la jonchée de leurs fleurs amoncelées en reposoir ; au-dessous d'elles, le soleil posait à terre un quadrillage de clarté, comme s'il venait de traverser une verrière ; leur parfum s'étendait aussi onctueux, aussi délimité en sa forme que si j'eusse été devant l'autel de la vierge, et les fleurs, aussi parées, tenaient chacune d'un air distrait son étincelant bouquet d'étamines, fines et rayonnantes nervures de style flamboyant comme celles qui à l'église ajouraient la rampe du jubé ou les meneaux du vitrail et qui s'épanouissaient en blanche chair de fleur de fraisier. Combien naïves et paysannes en comparaison sembleraient les églantines qui, dans quelques semaines, monteraient elles aussi en plein soleil le même chemin rustique, en la soie unie de leur corsage rougissant qu'un souffle défait.
moi qui aime les aubépines
sur leurs chemins comme s'il n'y avait
qu'un jour de vie
.


L.A. photographies, Briey, avril 2010


Je m'imagine un corps plein de membres pensants qui
bourdonne de l'odeur des aubépines
.

Membres. Commencer par là . Pour régler l'amour qu'on se doit à soi même, il faut s'imaginer un corps plein de membres pensants, car nous sommes membres du tout, et voir comment chaque membre devrait s'aimer, etc
.
L.A. photographie, le chemin des aubépines, Briey, avril 2010, avec les Pensées
indéfiniment le même charme avec une profusion inépuisable
.


... J'avais beau rester devant les aubépines à respirer, à porter devant ma pensée qui ne savait ce qu'elle devait en faire, à perdre, à retrouver leur invisible et fixe odeur, à m'unir au rythme qui jetait leurs fleurs, ici et là, avec une allégresse juvénile et à des intervalles inattendus comme certains intervalles musicaux, elles m'offraient indéfiniment le même charme avec une profusion inépuisable, mais sans me le laisser approfondir davantage, comme ces mélodies qu'on rejoue cent fois de suite sans descendre plus avant dans leur secret...



L.A. photographies, Briey, chemin des aubépines
avec Proust, du côté de chez Swann, Combray,
avril 2010




dimanche, avril 25, 2010

Saut
modification irréversible
Cristallisation
l'Espace est désormais possible
.




L.A. photographies,
autour du plan d'eau,
Briey, avril 2010




rien à faire et nulle part où aller
rapide
rien ne manque
.



L.A. photographies,
Briey autour du Plan d'eau,
avril 2010

Cypres de Louisiane
.
L.A. photographie, Briey avril 2010

Lumi Lorthe
.

samedi, avril 17, 2010

L.A. photographie, pommier, Col de Cochette, avril 2010

Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage.
Henri Michaux , Face aux verrous.
Du "Dao" originel
du commencement du réel
des signes célestes
des formes terrestres
des règles saisonnières
de l'examen des choses obscures
des esprits essentiels
de la chaîne originelle
de l'art du maître
des évaluations fallacieuses
de l'équivalence des moeurs
des résonances du "Dao"
de l'inconstance des choses
des paroles probantes
de l'utilisation des armes
montagne de propos
forêt de propos
du monde des hommes
du devoir de se cultiver
de la synthèse ultime


"ô le plus violent paradis"

Libellés

" " * & 12 14 3X3 4 5 64 8 A.a.H A.L. A.R7 A7 A9 AB Aboulafia Abruzzo Actis Adrénaline AgnèsMartin Agrafe et boite Air du temps Albiach Alchimie Alechinsky Alferi Alina Reyes Amande Anaphore Anaximandre André Breton André du Bouchet André Velter Andy Goldsworthy animation Annick Ranvier Annonciations Antin David AP Aphaïa Aram Saroyan Arbres Arseguel Art sacré ARTHAUD Ashbery Avec Avent B B.Celerier Bachmann Bandeaux Barry Lopez Barthes Bashô Bataille Battala Beaufortain Beckett Benedetto Benveniste Bergounioux Bhattacharya Bibliothèques Bimot BioMobiles Biopsies Bishop Bivouac Blackburn Blanc Blanchot Blau Duplessis Bleu Bochner boisflotté Borges Bouddha Bozier Briciole Broodthaers Bryen Butor C C.C C.Olson café Campo Cantos Captures Carl Andre carnet Carson Carte postale Cartes et globes Casas cavernes Cazier cequej'aime Cerbelaud cercles Cézanne Champs Chants et Poésies Char Chaton Chemins ChenZhen Chladni Choeur Choisir Chômei Christian Dotremont christo Chu-Ta Ciel Ciel profond Cioran citations Claude Favre Claude Simon Cole collages Collines Côme Corbeau Cortazar Cravan Creeley Cummings cut Cut 1 CyT Dada Danse Dao Dates De Vries Deleuze délires Denis Roche Derrida Déserts Désir Dextre Diable Dickinson Divers Domerg Duchamp Duncan Duvauroux E E.E. E.P. EAIO écart énigme Echenoz échos Echos L.A. Eco Ecosse écritures Edmond Jabès elle Elles Ellul encres et musique Encres et peintures EnSof essais Etel Adnan Etna Eucharistie Euler évangile Eventail Exergue F.A. faits FAJ Faune Fayçal feu Films FiniSol Finkielkraut FIVE Flore Foligno Fractales Fragme Fragments François Cheng Fuji G.C.L. G.Luca Gary Snyder GB GEGO Genji Gif Giovannoni Girard Giroux Gizzi GMH Gobenceaux Godard Goethe Gongora Grâces Gramm Guesdon H H.D. Hadot Haenel haïku Hamish Fulton Hamon Hegel Heidegger Henri Michaux Henri Thomas Herbes Heures hexagrammes Hikmet Hillesum Hiroshi Yoshida Hocquard Hölderlin Houellebecq Hubin Huguenin Hymnes orphiques I remember I.P-B. il Illuminations ilya imperceptible Impresses Index Infini Infinitif Insectes installation Internet Irwin Ishihara Issa italiques Ivsic J-P Michel J.J.F.W. J.J.U. Jaccottet Jakobson Jardin Jean jean Daive Jesuis jeu JHN Jirgl John Cage Jouffroy jour jour17 Journal Jours jours17 Juarroz Jullien Kafka Kapoor Kawara Kay Ryan Kenneth White Kerouac Kiarostami Koons Koshkonong Kosuth KOUA L.D. L.R.des Forêts La Croix La parole de l'autre La vie de la montagne labyrinthe lac Lacs Laforgue Lapiaz Laporte Roger Larry Eigner Laugier Laurent Margantin Le Clézio Le Livre Le poème Lectures Lee Ufan Leibovici Leili Anvar Les eaux Les empereurs Les fils Les oiseaux Lespiau Lessing Lexie lieux Lieux-source Ligne7 lignes Lionel André éclats Lionel André éditions Lionel André encres Lionel André photographies Lionel André randonnées listes LOGOS London Lorand Gaspar Lorenzo Menoud Louise Bourgeois LSDS Lus & Mus Lyn Hejinian Lynn Schwartz M M.Caron M.Craig-Martin M.Trinité Macedonio Fernandez Machado Maestri Maggiore Mains Mallarmé Malrieux Mandalas Mandelstam Manifeste Manzoni Marcheurs Marelle Martin Ziegler Masao Yamamoto Mauguin MCH MDOU mémoire Merci Merton Thomas messages Métaphysique Metro micro Miura ori Monosyllabes Montagnes et Glaciers Montagnes poèmes Montaigne Montale Moore mots mp3 Murs et Fenêtres Muscle Musique Nancy Napoli Nathaniel Tarn Nature Nauman Neiges Nerval neuf Niedecker Nietzsche nOmbres Notes-Book Novalis Novarina Nuages Nuits O.Pé Objets d'Amérique Octaèdre ODSI Olivier Cadiot Opalka Oph. Oppen Oraison Orcia Orwell Oscarine Bosquet P.B.Shelley P48 P99 palimpseste Palmer Paolo Icaro Parant parenthèse parfum Parian Paris Parlant Parménide Paroles particules Pascal Paul Celan Paysages Pêche peintures numériques L.A. peirce Pennequin Penone Perec performance Pessoa peut-être Ph.Beck Phi Philippe Grand Philippe Sollers Photographes Phrases Pierres Pierrette Bloch Pin Pizarnik Plagiat Platon Pleynet Points Politikos pommes Ponge Promenade Proust Psaumes PUB puiser Qualia quelqu'un Quignard R.G.Lecomte R.M.I R.M.T. Rae Armantrout Range Raphoz Raven RD Refuges et cabanes Renaud Camus René Daumal Revenir Reverdy Rexroth Rey Reznikoff Richard Long Rilke Rimbaud Ristat Robert Barry Robert Filliou Robert Hainard Robert Lax Rochery Roger Ackling Roman Rome Roses Rothenberg Rothko Roubaud Roud Routes Rouzier Royet-Journoud Rueff Rûmî Ruscha Ryner Ryoko Sekiguchi s S.Tesson Saigyo Sam Francis Samivel Sangral Sans Titre Santoka Sator Savitzkaya Sculptures Sculptures Photographies L.A. Sel Seneca Shitao Shiva Shônagon SI signal Signes Signets Sikelianos Silesius Silliman Simmel Simon Cutts Situation Sivan six Ski soleil Sommeil Sons Sor Juana Sôseki Soto Soulages Souligne Sous le Pas SPiced Spinoza Squires Stéfan Stein Stromboli Structure Suchère Suel suite Sun Tzu Suso Swensen T T.S.Eliot Tabarini TAOPY Tardy Tarkos Temps probable Tétralemme TEXTES Thé Théorie Tholomé Tissu Titres TN Todtnauberg TOPOS Toscane TouT Traces Traduire Trains Triste époque Tsvetaeva Tweets Typoésie Ulysse V.P. vazquez VE Venise vertical Vésuve Vézelay Vico Victoria Hanna Vidéo Vilgrain Virgule Voies Volut Vous Voyelles Vulcano W W.I.P. Wable Wagô Waldrop Wallace Stevens WB WBY wcw webasso Webcams WilliamBlake Windows Wolfgang Laib Woolf Xu Xiake Y.B YDM Zagdanski ZANZOTTO Zeit Zéno Bianu Zukofsky

Archives du blog