dimanche, janvier 31, 2010

Chalets
.



L.A. photographies, Beaufort, janvier 2010

Deyrolle
via 365 Blanc
Lisa M.Robinson
.

samedi, janvier 30, 2010

Le Doron moi saumon
avec le flux du ciel
.
L.A. photographie, Beaufort, janvier 2010

Beaufort
Procès-verbal
.
L.A. photographie, janvier 2010

St. Joseph
Oratoire
Beaufort
.
En quelle manière le verbe...parle
L.A. photographie, janvier 2010

Suis-je prêt pour le voyage ?
Suis-je prêt à me sentir déstabilisé, projeté dans une nouvelle manière de penser, et donc de vivre ?
Chêne, Curtillets
.

L.A. photographie, Beaufort, janvier 2010

Questions vitales

Dans vos projets, essayer de voir la dette à l'égard des générations passées, ce que vous répétez. La conscience de ce rattachement au passé change-t-il votre regard sur les choix fait ?
Qu'est-ce qui appartient au destin commun dans vos projets ?
Vos projets ont-ils entraîné une relecture de votre passé ? Ou bien s'inscrivent-ils dans la continuité du passé non révisé ?
Les Cours

L.A. photographies, Beaufort, janvier 2010

brindilles
arbre neige & brindilles
Bersend
quelques traits sur un mur
.




L.A. photographies, janvier 2010


Marche sur la route enneigée
du Bersend
.
Matin
L.A. photographie, janvier 2010

vendredi, janvier 29, 2010

L.A. photographie, janvier 2009

Soleil et Chair

Si les temps revenaient, les temps qui sont venus !
- Car l'Homme a fini ! l'Homme a joué tous les rôles !
Au grand jour, fatigué de briser des idoles
Il ressuscitera, libre de tous ses Dieux,
Et, comme il est du ciel, il scrutera les cieux !
....

Notre pâle raison nous cache l'infini !
Nous voulons regarder : _ le Doute nous punit !
Le doute, morne oiseau, nous frappe de son aile...
_ Et l'horizon s'enfuit d'une fuite éternelle !...

Dans l'immense splendeur de la riche nature !
Il chante plein de bonheur qui monte vers le jour !...
_ C'est la Rédemption ! c'est l'amour ! c'est l'amour!...

Soleil et Chair
°

Rimbaud : la subversion de conversion
Maxence Caron
ici
Eux se situent dans la brise,
l'ébat, le saule, le feu, le fruit,
ventre tombe ou berceau
...
Philippe Sollers, René Char ;
deux rires cruciaux en écriture.
On tolère leur énigme par fragments de joie.
Et puis ces hommes rient visiblement assez sainement pour que l'on se fie
d'entrée à leur mystère, fut-il vertigineux.
Ces deux-là contribuent à la mise en lambeaux d'un deuil ambiant
andoar
.

éloge d'une parenté substantielle
ici
L.A. photographie, encre & crayons, janvier 2010

" (...) nous comprenons que le fard mystique dont la nature tire toutes ses nuances est le grand principe de la lumière qui est à jamais blanche ou incolore par elle-même et qui, si elle se posait sans intermédiaire sur les choses, neutraliserait aussi bien la teinte des tulipes que celle de nos pourpoints. Si nous méditons, l'univers se déploie alors à nos yeux comme une lèpre, et comme le voyageur entêté qui refuse, en Laponie, de mettre des lunettes noires ou de couleur, le malheureux mécréant s'aveugle à contempler l'immensité drapée dans un suaire blanc. La baleine albinos est le symbole de toutes choses. Vous étonnerez-vous dès lors que lui soit livrée une chasse féroce ?
( H. Melville, Moby-Dick)


Si la lumière frappait directement la matière des choses, elle donnerait sa blancheur vide à tout. Le blanc est la couleur de l'univers en soi, débarrassé des couleurs illusoires. Il permet de voir la réalité en face. De là l'effroi qu'il peut provoquer, mais aussi l'attrait qu'il exerce
.
Cette quête incessante, obsédante de la blancheur, couleur utopique et menacée, qui est encore celle de notre société contemporaine, ne serait peut-être donc pas seulement l'aspiration à une blancheur perdue, mais également la recherche de la réalité sous le masque, de la blancheur de l'intérieur. Entre angoisse de ce moment vide, avant la révélation, mais aussi de cet espace libre de tous les possibles.
" le blanc, gouffre libre, infini, est devant nous."
.
( K.Malévitch, Essai sur l'art, le miroir suprématiste, 1977)
source Annie Mollard-Desfour, le Blanc, CNRS éditions
°
L.A. photographie, les Saisies, janvier 2010

Petit éloge du catholicisme
Patrick Kéchichian
.
" Le désir de l'éloge, comme tout vrai désir, est sortie, abandon joyeux de soi. L'éloge suppose l'existence, la consistance de la personne ( ou de la chose ) dont on veut dire et chanter les mérites, l'intérêt, l'intelligence, la séduction, la beauté, la hauteur, la profondeur, etc. Cette personne il faut d'abord la nommer - ou échouer à la nommer -, l'invoquer, se placer, corps et âme, face à elle. Les pièces qui composent cet ouvrage, à partir des entrées choisies, ne forment pas un dessin complet, pas davantage une synthèse. Encore moins un guide. Il y a des omissions criantes, des trous profonds, des impasses. Le contournement d'immenses massifs. Ces manques seraient injustifiables n'était la volonté qui m'anime et peut-être me justifie : témoigner d'un bouleversement intérieur, la foi, qui, peu à peu, s'est constituée, dans ma vie, en lignes de pensées, de conduite - et partant d'inconduite -, en morale, en horizon. "
P.K.
Folio 4958

jeudi, janvier 28, 2010




L.A. photographies, janvier 2010



grande Forêt d'épicéas,
sa neige atteste
la Déesse
.

L.A. photographie, Villard S/Doron, janvier 2010

Dictionnaire de la couleur
Mots et expressions d'aujourd'hui
.
Du " blanc parfait " du " corps blanc ", de la couleur de la neige ou du lis à l'éclat de " l'arme blanche ", du diamant et du cristal..., le blanc hésite entre absence ou somme de toutes les couleurs, éclat ou pâleur, opacité et transparence, et s'éloigne ou se rapproche de son origine étymologique ( blank : " brillant").
En multipliant les associations symboliques, le blanc se révèle tour à tour absolu, idéal, lumière et matière, hygiène du corps et pureté de l'âme, neutralité, paix, mais aussi vide et silence, espace libre de tous les possibles !
Il témoigne d'une quête obsédante de la blancheur qui est encore celle de notre société contemporaine.
Olivier Merijon
.
" Chaque harmonie est secrète. Le blanc porte un mystère, et le sujet ne s'offre pas commodément : il oblige le spectateur à une approche tellement délibérée qu'il faut à celui-ci percevoir plus qu'il ne voit pour atteindre son image. "
°
Olivier Merijon
Blanc fuit
hésite entre couleur éclat pâleur
transparence et opacité
s'éloigne ou
se rapproche de la simple brillance
s'échappe nuances claires du jaune sombres du gris du bleu aussi
du blanc idéal
" pur "
s'éloigne
.
Blanche idée d'opacité d'un corps blanc incolore et transparent
°
L.A. photographie, les Saisies, janvier 2010

Encore


et ce corps et ce lieu
aux limites du vide illimité
Again
in the snow
.
L.A. photographies, les Saisies, janvier 2010
pour Martin Ziegler et Laurence Mauguin avec Samuel Beckett

" Il est question de nuages et Virginie Latour commence à comprendre. Elle comprend qu'au début du dix-neuvième siècle quelques hommes anonymes et muets, disséminés dans toute l'Europe, ont levé les yeux vers le ciel. Ils ont regardé les nuages avec attention, avec respect même ; et, avec une sorte de piété tranquille, ils les ont aimés. "
*
Akira Kumo est un couturier japonais. Il collectionne les livres consacrés aux nuages. Pour classer sa bibliothèque, il engage Virginie Latour, une jeune femme, à qui il raconte des histoires de chasseurs de nuages. Celle de Luke Howard qui inventa leurs noms, celle de Richard Abercrombie qui fit le tour du monde pour voir s'ils étaient partout identiques, d'autres encore, aussi surprenantes que le jeu des nuées

.

*
L.A. photographie, nuages sur les Saisies, 2009
Stéphane Audeguy, folio n° 4537, La Théorie des nuages


Un grand merci à Elizabeth
son blog Sédiments
ici
Front froid
.
Rappelons qu'on parle de front froid si une masse d'air froid repousse une masse d'air chaud.
Ce type de front se rencontre assez souvent sur l'Europe occidentale au printemps et en hiver.
Il avance à la vitesse de 40 km/heure ( plus vite en hiver qu'en été ) environ dans la direction nord-sud ou nord-ouest-sud-est.
Il arrive parfois que son déplacement soit fort lent ;
on dit alors qu'il est quasi stationnaire
.

Analyse d'un front froid
.
L'air froid tente de s'infiltrer sous l'air chaud,
lequel est repoussé en altitude.
Il se forme également des cirrus émissaires, mais
ils précèdent de peu les précipitations.
En dessous de ceux-ci on voit des altocumulus qui sont
le signe d'une grande instabilité de l'air.
Ils ne persistent pas très longtemps, et très vite l'air chaud,
brusquement soulevé par l'air froid, forme de méchants, cumilonimbus
responsables des orages et des fortes pluies.
Le passage d'un front froid est donc plus bref,mais
aussi beaucoup plus violent, que celui d'un front chaud
.
De la météorologie et des micro-climats, marabout guide.
Il y a inversion de température
.

L'air chaud se comporte comme un couvercle qui
empêche tout échange
sauf celui-la
:
inversion de température
approchons et tournons autour de sa beauté
elle
m'ouvre la porte d'un infini que j'aime
l'univers moins hideux et les instants moins lourds ?
Il y a inversion de température
.
L.A. photographies, les Saisies janvier 2010
avec Baudelaire

Certains nuages en effet semblent
surplomber tous les autres
,
et s'étirent comme des griffures de chat ou des crinières,
en longues fibres parallèles ou divergentes,
presque diaphanes ;
Howard les nomme filaments :
ce seront en latin,
les cirrus
.
Stéphane Audeguy
La théorie des nuages
folio 4537 ; P.19
.
L.A. photographie, les Saisies, janvier 2010
L.A. crayon encre & photographie,
les Saisies janvier 2010

Le Mont Nivial
.
On trouve chez G.Perec l'adj. NIVIAL, synon. de nivéen ; par allusion au " Cachalot blanc ", Moby Dick, blanc comme la neige
:
" Blanc sur l'horizon lapis-lazuli, Moby Dick soufflait. Son dos faisait un mont nivial, brouillard blanc qu'un vol d'albatros nimbait. Un court instant, tout parut s'adoucir. A dix furlongs du galion, Moby Dick glissait, animal divin, paix avant l'ouragan final. "
( G.Perec, la disparition )
.
L.A. photographie,le Mont-Blanc, les Saisies, janvier 2010
" Le blanc est inaccessible,
il se révèle, mais est hors d'atteinte.
Blanc. Cette extrême ligne encore présente, courageuse,
dans l'immense silence de cet infini secret blanc, banquise
à foison et encore plus soleil de nuit, et de nos jours.
Le blanc a la limite du silence dans un infime.
(O.Merijon, " Réflexions sur les Whites ")
Achromatique
Une couleur
Neutre
Fondamentale
°
" Représente-toi le blanc comme quelque chose de tout pur,
quelque chose où il n'y a plus aucune couleur, mais seulement
de la lumière. "
A.Gide, la symphonie pastorale

mercredi, janvier 27, 2010

les arbres soudain d'ailleurs
.

L.A. encre & photographies, janvier 2010

David H. Gibson
.

Chaco Terada
.

le Signal
.
L.A. photographie, les Saisies, janvier 2010

deux jeunes skieurs
.


L.A. photographies, les Saisies, janvier 2010
branche & brindilles XV
.
L.A. photographie, les Saisies, janvier 2010

Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage.
Henri Michaux , Face aux verrous.
Du "Dao" originel
du commencement du réel
des signes célestes
des formes terrestres
des règles saisonnières
de l'examen des choses obscures
des esprits essentiels
de la chaîne originelle
de l'art du maître
des évaluations fallacieuses
de l'équivalence des moeurs
des résonances du "Dao"
de l'inconstance des choses
des paroles probantes
de l'utilisation des armes
montagne de propos
forêt de propos
du monde des hommes
du devoir de se cultiver
de la synthèse ultime


"ô le plus violent paradis"

Libellés

" " * & 12 14 3X3 4 5 64 64 fleurs de montagne 8 80fleurs A.a.H A.L. A.R7 A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 AB Aboulafia Abruzzo Actis Adrénaline Agenda AgnèsMartin Agrafe et boite Air du temps Albiach Alchimie Alechinsky Alferi Alina Reyes Amande Anaphore Anaximandre André Breton André du Bouchet André Velter Andy Goldsworthy animation Annick Ranvier Annonciations Antin David AP Aphaïa Aram Saroyan Arbres Arp Arseguel Art sacré ARTHAUD Ashbery Avec Avent B B.Celerier Bachmann Bandeaux Barry Lopez Barthes Bashô Bataille Battala Beaufortain Beckett Benedetto Benveniste Bergounioux Bhattacharya Bibliothèques Bimot BioMobiles Biopsies Bishop Bivouac Blackburn Blanc Blanchot Blaser Blau Duplessis Bleu Bochner boisflotté Borges Bouddha Bozier Briciole Broodthaers Bryen Butor C C.C C.Olson café Campo Cantos Captures Carl Andre carnet Carson Carte postale Cartes et globes Casas cavernes Cazier ce qui est cequej'aime Cerbelaud cercles Cézanne Champs Chants et Poésies Char Chaton Chemins ChenZhen Chladni Choeur Choisir Chômei Chose Christian Dotremont christo Chu-Ta Ciel Ciel profond Cioran citations Claude Favre Claude Simon Cole collages Collines Côme Corbeau Cortazar Cravan Creeley Cummings cut Cut 1 CyT Dada Danse Dao Dates De Vries Deleuze Delillo délires Denis Roche Derrida Déserts Désir Dextre Diable Dickinson Divers Domerg Duchamp Duncan Duvauroux E E.E. E.P. EAIO écart énigme Echenoz échos Echos L.A. Eco Ecosse écritures Edmond Jabès elle Elles Ellul encres et musique Encres et peintures EnSof essais Etel Adnan Etna Eucharistie Euler évangile Eventail Exergue F.A. faits FAJ Faune Fayçal feu Films FiniSol Finkielkraut FIVE Flore Foligno Fractales Fragme Fragments François Cheng Fugue Fuji G.C.L. G.Luca Gary Snyder GB GEGO Genji Gif Giovannoni Girard Giroux Gizzi GMH Gobenceaux Godard Goethe Gongora Grâces Gramm gris Guesdon H H.D. Hadot Haenel haïku Hamish Fulton Hamon Hegel Heidegger Henri Michaux Henri Thomas Herbes Heures hexagrammes Hikmet Hillesum Hiroshi Yoshida Hocquard Hölderlin Houellebecq Hubin Huguenin Hymnes orphiques I remember I.P-B. il Illuminations ilya imperceptible Impresses Index Infini Infinitif Insectes installation Internet Irwin Ishihara Issa italiques Ivsic J-P Michel J.J.F.W. J.J.U. Jaccottet Jakobson Jardin Jean jean Daive Jesuis jeu JHN Jirgl John Cage Jouffroy jour jour17 Journal Jours jours17 Juarroz Jullien K.G Kafka Kapoor Kawara Kay Ryan Kenneth White Kerouac Khlebnikov Kiarostami Koons Koshkonong Kosuth KOUA L.D. L.R.des Forêts La Croix La parole de l'autre La vie de la montagne labyrinthe lac Lacs Laforgue Lapiaz Laporte Roger Larry Eigner Laugier Laurent Margantin Le Clézio Le Livre Le poème Lectures Lee Ufan Leibovici Leili Anvar Les eaux Les empereurs Les fils Les oiseaux Lespiau Lessing Lettres Lexie lieux Lieux-source Ligne7 lignes Lionel André éclats Lionel André éditions Lionel André encres Lionel André photographies Lionel André randonnées listes LOGOS London Lorand Gaspar Lorenzo Menoud Louise Bourgeois LSDS Lus & Mus Lyn Hejinian Lynn Schwartz M M.Caron M.Craig-Martin M.Trinité Macedonio Fernandez Machado Maestri Maggiore Mains Mallarmé Malrieux Mandalas Mandelstam Manifeste Manzoni Marcheurs Marelle Martin Ziegler Masao Yamamoto Mauguin MCH MDOU mémoire Merci Merton Thomas messages Métaphysique Metro micro Mina Loy Miura ori Monosyllabes Montagnes et Glaciers Montagnes poèmes Montaigne Montale Moore mots mp3 Murs et Fenêtres Muscle Musique Nancy Napoli Nathaniel Tarn Nature Nauman Neiges Nerval neuf Niedecker Nietzsche nOmbres Notes-Book Novalis Novarina Nuages Nuits O.Pé Objets d'Amérique Octaèdre ODSI Olivier Cadiot Opalka Oph. Oppen Oraison Orcia Orwell Oscarine Bosquet P.B.Shelley P.observatoire P48 P99 palimpseste Palmer Paolo Icaro Parant parenthèse parfum Parian Paris Parlant Parménide Paroles particules Pascal Paul Celan Paysages Pêche peintures numériques L.A. peirce Pennequin Penone Perec performance Pessoa peut-être Ph.Beck Phi Philippe Grand Philippe Sollers Photographes Phrases Pierres Pierrette Bloch Pin Pizarnik Plagiat Platon Pleynet Points Politikos pommes Ponge Promenade Proust Psaumes PUB puiser Qualia quelqu'un Quignard R.G.Lecomte R.M.I R.M.T. Rae Armantrout Range Raphoz Raven RD Refuges et cabanes Renaud Camus René Daumal Revenir Reverdy Rexroth Rey Reznikoff Richard Long Rilke Rimbaud Ristat Robert Barry Robert Filliou Robert Hainard Robert Lax Rochery Roger Ackling Roman Rome Roses Rothenberg Rothko Roubaud Roud Routes Rouzier Royet-Journoud Rueff Rûmî Ruscha Ryner Ryoko Sekiguchi s S.Tesson Saigyo Sam Francis Samivel Sangral Sans Titre Santoka Sator Savitzkaya Sculptures Sculptures Photographies L.A. Sel Seneca Shitao Shiva Shônagon SI signal Signes Signets Sikelianos Silesius Silliman Simmel Simon Cutts Situation Sivan six Ski soleil Sommeil Sons Sor Juana Sôseki Soto Soulages Souligne Sous le Pas SPiced Spinoza Squires Stéfan Stein Stromboli Structure Suchère Suel suite Sun Tzu Suso Swensen T T.S.Eliot Tabarini TAOPY Tardy Tarkos Temps probable Tétralemme TEXTES Thé Théorie Tholomé Tissu Titres TN Tocqueville Todtnauberg TOPOS Toscane TouT Traces Traduire Trains Triste époque Tsvetaeva Tweets Typoésie Ulysse V.Kh V.P. vazquez VE Venise vertical Vésuve Vézelay Vico Victoria Hanna Vidéo Vilgrain Virgule Voies Volut Vous Voyelles Vulcano W W.I.P. Wable Wagô Waldrop Wallace Stevens WB WBY wcw webasso Webcams WilliamBlake Windows Wolfgang Laib Woolf Xardel Xu Xiake Y.B YDM Zagdanski ZANZOTTO Zeit Zéno Bianu Zukofsky Zürn

Archives du blog